vendredi 8 mai 2020

Continuité et maintien de l’action publique

Crédit photo : BNA

Jeudi 7 Mai s'est tenu le Conseil Municipal, durant lequel, Marc BERTHELOT a exposé les observations du groupe concernant les garanties d'emprunts. 

Retrouvez, ci-dessous, l'intégralité de son intervention


Y aurait-il un Brest des uns et un Brest des autres ?

Crédit photo : Réformés.ch


Jeudi 7 Mai se tenait le Conseil Municipal, exceptionnel dû à la crise sanitaire du COVID-19 que nous vivons depuis plus de deux mois. Colette LE GUEN BOUCHER est intervenue sur les actions sociales de la Ville de Brest.

Retrouvez, ci-dessous, l'intégralité de son intervention.


Œuvrer ensemble pour le bien commun


 
  
Crédit photo : BNA


Alors que nous avions tenu un dernier Conseil Municipal, le jeudi 6 février 2020, annonçant la fin de la mandature, les élus du groupe Brest Nouvelle Alternative se voient se réunir de nouveau pour un Conseil Municipal exceptionnel.

En prélude du Conseil, Christine MARGOGNE a tenu à intervenir afin d'exposer les oberservations du groupe.

Retrouvez, ci-dessous, l'intégralité de son intervention.

Communiqué : Le geste de solidarité des élus





Suite au Conseil Municipal, du jeudi 7 mai, les élus du groupe Brest Nouvelle Alternative ont souhaité transmettre, un message de soutien aux concitoyens de Brest.

Retrouvez, ci-dessous, l'intégralité du communiqué non paru dans la presse locale.



Pour un geste de solidarité des élus




En ces temps d’exception où tant de nos concitoyens commerçants, indépendants, restaurateurs, artistes du spectacle vivant, professionnels du tourisme, etc... perdent parfois intégralement leurs revenus, où d’autres se voient contraints au chômage, partiel ou peut-être total, le groupe BNA propose, par solidarité, de diminuer les indemnités municipales du même montant que le chômage partiel (16 % du net).

Pas moins, car les élus doivent se montrer exemplaires et solidaires. Mais pas plus non plus, car ils continuent,en fonction de leurs rôles respectifs, d’assurer du mieux qu’ils peuvent leur mission de lien auprès des Brestois.

Ce simple geste de solidarité doit être un pacte de confiance avec nos concitoyens qui souffrent.